1 tonne de pellets OFFERTE jusqu'au 15/03 >

+32(0)83 65 60 26

Évitez le pellet de mauvaise qualité pour garder votre chaudière à granulés performante

Éviter le pellet de mauvaise qualité est essentiel pour que votre chaudière ne s’encrasse, ou chauffe moins bien. SOL-AIR Energies, expert spécialisé dans l’installation de chaudière à pellets à Dinant et à proximité, vous explique pourquoi il est important de choisir le meilleur combustible. 

Existe-t-il des pellets de mauvaise qualité et des pellets de bonne qualité ?

Une idée reçue est que tous les granulés se valent plus ou moins, et que vous pouvez baser votre choix uniquement sur l’évolution du prix du pellet. Or, c’est une erreur, car il existe réellement des combustibles de plus ou moins bonne qualité. Cette dernière varie selon de nombreux paramètres comme le type de bois utilisé ou encore son pouvoir calorifique.

Pourquoi faut-il éviter le pellet de mauvaise qualité ?

Un pellet de qualité médiocre est moins performant, et surtout, il endommage votre chaudière. La chaleur produite étant réduite, vous allez devoir consommer davantage de granulés pour un chauffage des pièces équivalent. Cela se traduit par un coût plus important qu’espéré, et des manipulations plus nombreuses. Il faut aussi éviter le pellet de mauvaise qualité, car il génère plus de cendres résiduelles, et les vitres se noircissent plus que de raison. Ces désagréments imposent à l’utilisateur d’entretenir de façon plus régulière son système de chauffage, et les risques d’endommager votre installation sur le long terme sont réels. Une contrainte de la chaudière à pellets qui ne sera ici pas maîtrisée.

Comment savoir si les pellets sont de bonne qualité : le test de la couleur

Si vous choisissez pour chaudière à pellets une installation qui vous paraît le meilleur chauffage d’appoint, il faut faire de même pour le pellet. Plusieurs tests permettent de sélectionner les bons granulés. Commencez par comparer les couleurs des pellets. Les plus clairs sont généralement de meilleure qualité que les plus foncés.

Quel est le meilleur type de pellet ? Le test du taux de fine

Le taux de fine du pellet, c’est le volume de poussière dans le sac de granulés. Plus il y en a, plus celle-ci risque de boucher le brûleur ou l’alimentation. La fumée produite étant aussi plus importante, les vitres vont se noircir rapidement et votre installation s’abimer.

Quel type de pellet prendre : le test de l’eau

Une fois à la maison, il existe un moyen très simple de savoir si votre pellet est de bonne ou de mauvaise qualité. Plongez-le dans un volume d’eau. S’il coule, cela signifie qu’il offrira un excellent rendement. S’il flotte, il vous faudra plus de granulés pour un même pouvoir calorifique.

Quel type de pellet prendre ?

Maintenant qu’il est démontré que le pellet de qualité a des avantages certains, un résumé s’impose. De bons granulés seront :

  • certifiés (EN+, Din+, PEFC…) ;
  • dotés d’un haut pouvoir calorifique (environ 5 kWh/kg) ;
  • bien calibrés (diamètre de plus ou moins 7 mm) ;
  • secs (taux d’humidité inférieur à 10 %) ;
  • peu poussiéreux (taux de fine inférieur à 0,5 %).

Besoin de conseils pour éviter les pellets de mauvaise qualité à Dinant ?

Contactez SOL-AIR Energies si vous avez besoin d’un expert en chaudières à pellets et toute autre énergie durable pour tous types de questions. Les spécialistes SOL-AIR Energies sont aussi disponibles pour des installations dans la région de Dinant.